vendredi 27 février 2009

Fantasmes nippons, le retour

Les japonais ne cesseront jamais de m'étonner. Alors cette photo d'un mannequin Hentai de 50m de haut à cheval d'un train électrique ne devrait nullement m'impressionner, mais il y a là un étrange mélange de perversion et d' enfantillage qui m'interpelle. Je ne sais pas où a été prise la photo, ni si le mannequin "enjambe" toujours ce bout de rail... Si c'est le cas, imaginez passer sous cet étrange tunnel !

jeudi 19 février 2009

Petite pause jusqu'au 27 février

Je pars en vadrouille pendant une semaine, vous pourrez me suivre sur Twitter en attendant mes prochains posts sur ce blog. Entre-temps je vous laisse méditer sur cette photo étonnante de gouttes d'eau (donc d'eau à l'état liquide) sur Mars ! Il s'agit de condensation sur les pattes du Phoenix Mars Lander. A quand la terraformation de la planète rouge ?

mercredi 18 février 2009

Le ciel va nous tomber sur la tête

Les débris spatiaux en orbite autour de la Terre deviennent dangereux : suite à la collision le 10 février de deux satellites qui auraient littéralement explosé en plus de 700 morceaux, l’UNOOSA (le Comité des utilisations pacifiques de l’espace extra-atmosphérique des Nations Unies), demande qu’on fasse le ménage. Ce n’est pas trop tôt : quelques jours plus tard, le 13 février précisément, le gouvernement canadien aurait été prévenu par le NORAD (North American Aerospace Defence Command) qu’un cargo russe aux dimensions d’un autobus était hors contrôle et menaçait de tomber sur la ville de Calgary !!! Imaginez la panique : alors que les autorités se préparaient à faire évacuer la ville, la poubelle spatiale aurait rebondi sur l’atmosphère et terminé sa course dans l’Atlantique.
Entre-temps, d’étranges « boules de feu » auraient été vues d’un bout à l’autre de la planète, au Kentucky, au Texas et en Italie : suivez ce lien pour visualiser l’enregistrement d’un de ces phénomènes fait par un astronome amateur à Rieti en Italie, la nuit du 13 février. Selon les spécialistes du NORAD, il ne s’agirait pas des débris du crash spatial de quelques jours plus tôt, mais de comètes… Peu importe l’origine de ces débris, l’UNOOSA craint pour la sécurité des engins spatiaux, mais aussi pour le trafic aérien et le danger, de plus en plus réel, que quelque chose de gros, sale et radioactif ne nous tombe dessus!
Image "Spacestuff" tirée de Wired.com

mardi 17 février 2009

Wanted, dead or alive

Ça a un petit air de western, la prime offerte par Microsoft à toute personne qui pourrait fournir des informations menant à l'arrestation du pirate à l'origine du vers Conficker. 250.000 $, c'est une coquette somme, mais est-ce réellement assez? Rappelez-vous, Conficker est responsable de très nombreuses brèches de sécurité ayant atteint tous les niveaux des administrations, paralisant notamment l'armée française et la marine anglaise. Alors, mort ou vif ?
Image tirée de l'anime Cowboy Bebop

lundi 16 février 2009

Luc Besson contre le Web

Luc Besson n'aime pas qu'on regarde ses films sans payer, et l'a fait savoir. Après ses harangues à la télé (Canal +) et dans les pages du Monde - je cite "Il est un délit maintenant reconnu de tous : celui de visionner des films gratuitement sur son ordinateur via Internet. (...) De grandes entreprises françaises sont impliquées à tous les niveaux de la chaîne de valeurs, et tirent un intérêt financier d’une activité illégale. Elles sont complices d’un délit, donc coupables, et doivent, dans un Etat de droit comme le nôtre, être condamnées et sanctionnées". Les grandes entreprises coupables, c'est d'abord Free, puis les régies publicitaires (Google...) coupables de promouvoir les sites de streaming , et même les sites qui affichent les bannières (PriceMinister...). Mais voilà, Mr. Besson est la première machine à sous du cinéma français et en tant que tel il a énormément de pouvoir : déjà, BeeMotion est tombé sur le champ de bataille (avec honneur à mon avis). L'hécatombe ne fait que commencer ! Bon, je préfère ne pas donner mon avis là dessus, je ne souhaite pas avoir de problèmes...( retour au bon vieux P2P, n'est-ce pas ?)

vendredi 13 février 2009

Le Washlet, pour en finir avec le PQ

Je viens de découvrir le Washlet, des toilettes nouvelle génération qui chauffent le siège à une température de 40 c° et vous aspergent d'eau chaude une fois que vous avez terminé, avant de vous sécher à l'air chaud tout en éliminant les mauvaises odeurs... Il s'agit en réalité d'un abattant informatisé qui s'adapte à tous les modèles de toilettes et qui vous évite une fois pour toutes de vous essuyer les fesses (désolée si je suis un peu crue). Cette merveille technologique n'est pas un prototype mais est commercialisé (avec beaucoup de succès) par le fabricant japonais Toto, qui détiendrait 60% du marché des toilettes au Japon. Il s'en seraient déjà vendus quelques 17 millions d'exemplaires dans le monde, ce qui expliquerait la recrudescence de vidéos sur YouTube qui lui sont dédiées. L'acteur Will Smith se serait déjà vanté sur un plateau de télévision de posseder la version haut de gamme à 5000$, et de ne plus dépenser un seul dollar en papier toilette. Personellement, je me contenterai même d'une version bas de gamme... Sur le site de l'importateur français le prix indiqué est de 1495 € TTC !

jeudi 12 février 2009

Animaux planétaires

L'artiste japonais Kentaro Nagai a réalisé une série d'illustrations étonnantes représentant les douze animaux du Zodiaque chinois, en utilisant uniquement les contours des continents du Globe. Et oui : vous voyez un cheval, mais c'est en réalité une carte déformée du Monde. Un magnifique exemple de pareidolie utilisée à des fins artistiques... Admirez les transitions entre chaque animal dans la version Flash de l'oeuvre : comme diraient les anglais, "un bonbon pour les yeux" !

Première collision spatiale

Ça devait arriver : deux gros satellites se sont percutés 500 km au-dessus de la Sibérie. C'est la première fois que deux engins spatiaux sont impliqués dans une collision de ce genre, selon un article de l'AP. Ce premier crash spatial a impliqué un satellite de communications américain (lancé en 2002) et une vieille épave russe, un ancien satellite lancé en 1997 hors fonction, et apparemment incontrôlable. La Nasa est inquiète pour les éventuels débris générés par l'accident, qui pourraient impacter la Station Spatiale Internationale qui est en orbite dans les parages... Décidément, l'espace qui correspond aux orbites géostationnaires est entrain de se transformer en un véritable dépotoir...

mercredi 11 février 2009

Les bactéries sont nos maîtres

Les bactéries qui vivent en symbiose avec le corps humain auraient eu des effets déterminants sur des fonctions biologiques comme la croissance, le reproduction ou le système immunitaire. Bref, les microorganismes qui parasitent notre corps depuis des millions d’années et qui ont évolué en même temps que nous seraient à l’origine de plusieurs fonctions biologiques humaines. Le corps humain contient 10 fois plus de bactéries que des cellules (!!!), avec quelques 50 « trillions » (milliards de milliards ? Ou est-ce un billion? En tout cas c’est énorme) de bestioles seulement dans l’appareil digestif… Ces bébêtes sont logées et nourries par nos intestins et s’il leur arrive malheur nous voyons apparaître des pathologies allant de l’obésité au cancer en passant par l’asthme. Le problème est qu’actuellement nous n’avons qu’une connaissance au mieux « partielle » des bactéries qui nous habitent et de leur effet sur notre métabolisme. Pour y voir plus clair en octobre a été lancé le Human Microbiome Project, qui aura la lourde tâche de lister les bactéries et leurs effets sur la biochimie humaine, notamment au niveau cellulaire. Plusieurs études sont prévues et notamment le séquençage du métabolome humain (l’équivalent biochimique du génome) pour connaître les influences des bactéries au niveau cellulaire. Je sais, c’est pas très simple, mais si vous ne devez retenir qu’une chose retenez ceci : pour des milliards d’espèces de bactéries nous ne sommes que des hôtes qui avons été façonnés et optimisés au cours de l’évolution . De quelle façon et en quelle proportion, cela reste à voir…
Pour en savoir plus, un article sur les études en cours publié par Wired (en anglais), ou lisez l'excellent "Parasite Rex" de Cral Zimmer, publié par Touchstone en 2000 (en anglais).

mardi 10 février 2009

L'Armée française perd la guerre contre le virus Conficker

Purée! La sécurité informatique au sein des armées est sûrement sur-évaluée par nous simples mortels: le ver Conficker a réussi à mettre KO tout le système de communication de l'armée française et serait à l'origine de l'interdiction de vol des derniers avions Rafale. Selon la lettre confidentielle Intelligence Online, « depuis deux semaines, les réseaux informatiques du ministère de la Défense sont infectés par un virus qui a immobilisé certains systèmes d'armes, à l'instar des Rafale de l'Aéronavale ». Une info surprenante qui est relatée par cet article sur 01Net. Alors, par quelle faille indetectable, par quelle ruse impensable le virus a-t'il réussi à infiltrer le sacro-saint réseau de l'armée ? Le vecteur pourrait être une clé USB, et un simple patch windows aurait suffi à prévenir l'infestation. Selon les spécialistes, l'Armée aurait simplement omis d'effectuer les dernières mises à jour de sécurité.
Je ne sais pas vous, mais moi je ne suis pas du tout rassurée par les compétences informatiques de l'Armée française...

lundi 9 février 2009

Le génome de l'homme de Néandertal reconstitué

Après celui du mammouth, c'est au tour du génome de l'homme de Néandertal d'être connu dans son intégralité. Selon le buzz reporté par la presse scientifique, le Departement of Evolutionary Genetics de l'institut Max Planck de Lepzig, en Allemagne, aurait déjà terminé le séquençage du génome complet d'un individu vieux de quelques 38.000 ans. Le même labo serait déjà à l'oeuvre pour séquencer l'ADN de cinq autres individus, afin de constituer une sorte de bibliothèque exhaustive des gènes Néandertal, et ce pour comparer ce génome disparu au notre et découvrir les points communs et les points divergents entre nos deux espèces. Les travaux de séquençage avaient commencé début 2008, après qu'on ait réussi à obtenir des restes osseux de bonne qualité et non "contaminés".
OK : je sais à quoi vous pensez, et je vous interdis d'y penser ! Il ne s'agit pas cette fois de ramener un élephant poilu, mais le plus proche cousin de l'homme moderne : tentant, dites-vous? Michael Crichton serait si fier...
Images tirées de la BD NEANDERTAL, (c)Roudier/Delcourt.

dimanche 8 février 2009

Flash Mob criminelle

Des centaines de personnes, de Hong Kong à Moscou en passant par les USA, auraient pris part à une fraude par carte de crédit délimitée dans le temps, véritable "flash mob" criminelle. En une demi-heure le 8 novembre plus de 9 millions de dollars ont ainsi été retirés frauduleusement depuis des distributeurs du monde entier, grâce à des "yes cards" réalisées après le piratage d'ABSWorldPay, une entreprise spécialisée dans la gestion de paies virées directement sur les comptes rattachés aux cartes de crédit. Le FBI mène l'enquête, mais pour l'instant les seules pistes dont ils disposent sont les vidéos des distributeurs automatiques qui inculpent les participants (ou les "cashers" dans le jargon): les cerveaux de l'opération, eux, courent toujours.

Voici une vidéo de Fox News qui relate l'histoire:

vendredi 6 février 2009

SEAmail: le futur du courrier électronique est sémantique

Imaginez pouvoir envoyer des mails à un destinataire précis sans connaître son nom ou son adresse de courrier électronique. C'est ce qui est actuellement testé à l'université de Stanford avec le développement du programme SEAmail (Semantic e-mail adressing).
Michael Genesereth, professeur associé d'informatique à Stanford, directeur du Logic Group et responsable du programme explique: “Nous voulons envoyer des messages à des personnes ou à des fonctions, pas nécessairement à une série de caractères.” L'idée est de créer un programme qui fonctionne comme un moteur de recherche sémantique (par exemple Google). Grâce à une interface de ce type
il serait possible d'envoyer un mail à une personne et le logiciel serait capable de déterminer automatiquement la bonne adresse. Selon les mails utilisés, le programme détermine aussi la meilleure adresse pour joindre le destinataire le plus rapidement ou son e-mail le plus récent. De même, le système serait capable de selectionner des groupes de destinataires, par exemple“tous les professeurs diplômés de l'université depuis 1960″. Comme pour les moteurs de recherche, les paramètres peuvent être aussi simples que le nom d'une personne ou aussi complexes qu'un ensemble de considérations logiques. Bref, avec SEAmail le courrier électronique, seul outil web qui n'a pas connu d'amélioration significative depuis l'invention des pièces jointes, pourrait connaître une mini-révolution. De là à prévoir le référencement de son adresse de courriel, il n'y a qu'un pas !

jeudi 5 février 2009

Gates nourrit des moustiques avec le sang des technocrates

Bill Gates a surpris -pas forcément dans le bon sens- les gros bonnets présents à la conférence TED "Technology Entertainment and Design" en relâchant un tas de moustiques affamés dans la salle. Le but ? Sensibiliser les riches au problème de la malaria, qu'il combat avec sa fondation (Bill and Melinda Gates Foundation). Pas mal Bill, mais tu aurais du aller jusqu'au bout de la recontitution et relâcher des moustiques porteurs du virus : je suis sûre que le message serait mieux passé. Dans l'état actuel des choses, relâcher des pauvres moustiques affamés sur une foule de technocrates desséchés, c'est de la cruauté envers ces pauvres animaux. Le geste de Bill a été relayé par le Twitter de Dave Morin (CEO de Facebook), de Pierre Omidyar (fondateur de eBay) et confirmé par Evan Williams (CEO de Twitter).

mardi 3 février 2009

David après le dentiste

C'est l'histoire de David, un petit garçon de 7 ans, qui sort de chez le dentiste où il a subi une petite intervention chirurgicale. Son père explique qu'à la sortie du cabinet il a du porter David jusqu'à la voiture, où il le filme pour le rassurer - le garçonnet voulait une vidéo "avant" et "après" l'opération. Ce qui en suit est probablement une des vidéos les plus amusantes que j'aie jamais vu, à réserver malheureusement aux anglophones. Sachez en tout cas que David, complètement shooté après l'anesthésie, se pose des questions fondamentales comme "est-ce la vraie vie?", "pourquoi cela m'arrive à moi ?" ou "est-ce que ça va durer pour toujours?". Une petite perle du web, postée sur YouTube le 30 janvier, "David After Dentist" a été déjà visionnée 229033 fois...

PS : Selon le commentaire du père, David va bien et s'est remis de ses émotions.

lundi 2 février 2009

Voici Google Ocean !

Nous nous y attendions, voici la chose confirmée. Ce 2 février Google a lancé en grande pompe la dernière fonctionnalité de Google Earth, baptisée Google Ocean, incluse dans la version 5.0 (allez-y téléchargez-la ici) qui permet aux internautes de découvrir ce qu’il se passe sous le niveau de la mer. En 3D. Petite déception cependant : la plongée via Google Ocean montre certes une vingtaine d’abysses en haute définition, mais ne dévoile pas l’intégralité des fonds marins. Google Ocean ne montre pour l’instant que les cartographies et images qui ont pu être collectées par des organismes comme le National Geographic ou la fondation Cousteau. Francine Cousteau, l’épouse du commandant au bonnet rouge, était d’ailleurs présente lors de la conférence de presse de ce matin à Paris. Aux Etats-Unis, ce sont Al Gore et l’océanographe Sylvia Earle qui ont montré leur frimousse pour le lancement. Dommage que cette belle innovation ait été ternie par le gros bug de samedi dernier...

Extrait d'un article du journal "20 minutes" : "Notre option préférée sur Google Ocean? Celle qui permet de suivre la trajectoire d’un requin-baleine dans le Pacifique. Comme si vous étiez à la place de ce requin, «tagué» pour l’occasion. «Vous pouvez maintenant nager à côté de ces animaux pendant leurs déplacements et voir l’océan tel qu’ils le voient», vante Google qui s’empresse de préciser que ce ne sont pas des déplacements en temps réel, mais avec quelques semaines de retard par rapport au mouvement de ces espèces marines. «Protection des animaux» oblige, dit Google." Je n'ai pas encore eu le temps d'essayer cette fonction, mais elle me semble vraiment intéressante. A vous de tester !

La station spatiale comme si vous y étiez (et vous ne voudrez pas y être après avoir vu ça)

Il y a quelques jours l’astronaute Micke Fincke a tourné une vidéo HD où il présente dans le détail les méandres de la station spatiale internationale. Il s’agit d’une véritable visite guidée de l’engin, sans trop de manières ni de préparation : le chaos structuré qui règne à bord est hallucinant, d’autant plus qu’il n’y a aucun repère ! Pas de « haut » ni de « bas », tout est scotché aux murs, malgré l’éclairage et les parois blanches la première impression est un sentiment de claustrophobie absolue. La partie où Fincke visite le module Soyuz est angoissante : trois personnes passent trois jours là dedans !? Des tubes partout, des boîtes (même l’eau est en boîte!), des équipements techniques son entassés dans les moindres recoins. Le sentiment de désorientation est accentué par les panneaux en russe, japonais et anglais… Sans parler des combinaisons spatiales accrochées ou gisantes au sol comme des mannequins grotesques. La visite ne pouvait pas être complète sans les espaces « personnels » (des sacs de couchage accrochés aux parois - on dort à la verticale- et des « toilettes » très expérimentales). Bref, un enfer que les astronautes affrontent des mois durant grâce à leur entraînement - physique et mental. Je vous laisse apprécier la visite : la vidéo est en haute définition et prend un peu de temps à charger, mais c’est un « must see » pour les passionnés.
Téléchargez la vidéo au format WMV ou MOV

dimanche 1 février 2009

Zombis sur la route, ralentir

C'est amusant comment les américains, pourtant obsédés par la sécurité et le piratage, peuvent parfois se relever naïfs et laisser d'énormes failles dans leurs systèmes. Non, je ne parle pas de "l'erreur humaine" qui a décrédibilisé Google de façon spectaculaire hier après-midi.
Cette fois il s'agit de simples panneaux routiers lumineux portables, conçus pour afficher des messages textuels. Contrairement aux panneaux textuels permanents, ils ne sont pas contrôlés à distance : le boîtier pour composer le texte est facilement accessible et très, très facile à pirater.
Voici un lien vers le site iHaked qui inclut un petit mode d'emploi, avec photos, de l'opération. Il n'en fallait pas plus pour déchaîner une nouvelle mode, celle du message le plus idiot. Pour je ne sais quelle raison, les messages comportant des zombis sont les plus courants.
Bon, c'est marrant au début, mais vous imaginez les déconvenues que cela peut causer aux automobilistes : au lieu d'un remake de "Shawn of the Dead", ces panneaux sont censés indiquer de vrais dangers...ou pire, des déviations !!!